Comment devenir activiste

Les activistes sont des personnes qui ont conscience qu’il faut que les choses changent, et qui dévouent leur temps pour y contribuer. Ils sont passionnés et sont portés par leur vision d’un monde meilleur.

L’activisme vient naturellement à certaines personnes, alors que d’autres le deviennent suite à des situations qui les touchent ou qui affectent leurs proches. Quelles que soient vos raisons pour vouloir devenir activiste, vous en avez la possibilité, peu importe votre âge, vos moyens ou votre parcours.

Ce sont des gens comme vous, des personnes qui pensent qu’elles possèdent le pouvoir de faire une différence, qui contribuent à améliorer le monde. Reportez-vous à la première étape pour apprendre comment devenir activiste.

1

Déterminez ce qui vous passionne. En général, cette passion provient d’une prise de conscience qui transforme votre vie. Une fois que vous prenez conscience, c’est cette passion qui alimentera votre volonté de militer, même dans les moments où vous serez vraiment découragé et aurez envie d’abandonner.

  • Lorsque vous prenez conscience d’une situation dans le monde qui a besoin d’être résolue, changée ou améliorée, c’est cette connaissance qui vous poursuivra et vous amènera à y penser constamment, vous donnant un sens des responsabilités. Par exemple, vous apprendrez peut-être que votre ville pollue votre rivière locale, et déciderez de faire quelque chose pour aider à stopper la pollution.
  • Les activistes sont suffisamment passionnés pour croire qu’ils peuvent faire changer les choses s’ils travaillent assez dur pour trouver une solution. Bien que beaucoup de gens pensent qu’une seule personne ne peut pas faire de différence, les activistes sont convaincus qu’une personne assez investie et persistante peut changer les choses.[1] 
2

Renseignez-vous sur les actions déjà en place. Peut-être que la cause qui vous tient à cœur est déjà prise en charge par un organisme local, régional ou national. Renseignez-vous sur ce qui existe déjà, et voyez si vous vous reconnaissez dans une de ces organisations. Voyez si vous souhaitez vous rallier à des organisations existantes ou si vous souhaitez vous concentrer sur la même cause indépendamment. Posez-vous ces questions :

  • Souhaitez-vous être bénévole, ou rejoindre le comité d’une organisation existante ?
  • Souhaitez-vous trouver un emploi auprès d’une organisation activiste ? Des sites Internet comme idealist.org, ActivistJobBoard.com ou OpportunityKnocks.org proposent des offres d’emploi liées à des causes importantes.
  • Si vous souhaitez vous impliquer à un niveau local, une organisation nationale possède-t-elle des ressources que vous pouvez utiliser ? Très souvent, vous pouvez vous servir des ressources d’une organisation établie pour des informations, faire des recherches légales, des prospectus, des suggestions de stratégie et pour obtenir des conseils.
  • Si vous ne trouvez aucune organisation existante, ne voyez pas cela comme une tâche insurmontable. Essayez plutôt de la diviser en petites parties. Essayez de rallier des personnes qui partagent votre point de vue à votre cause. Cela est désormais plus facile grâce aux réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, et grâce aux forums, aux blogs et aux sites.
3

Déterminez ce que vous pouvez faire pour cette cause. Qu’il s’agisse de la protection des animaux, de la politique, de l’environnement, de l’enseignement, du jardin public de votre quartier ou du système économique mondial, il est important d’avoir des idées spécifiques sur la manière dont vous pouvez contribuer. Déterminez quelles sont les compétences et les ressources que vous pouvez investir dans cette cause, et combien de temps vous souhaitez y consacrer.

  • Même si c’est très bien de voir les choses en grand, il est aussi important de penser plus petit et d’avancer graduellement. Un changement qui s’effectue par étapes peut être tout aussi important, et est souvent plus durable qu’un changement énorme qui arrive rapidement et dérange beaucoup les gens. Réfléchissez à toutes les possibilités pour amener progressivement un changement dans votre école, sur votre lieu de travail, dans votre communauté, dans votre ville, votre région, votre pays, ou dans le monde.
  • Décidez si vous souhaitez être un activiste radical ou un réformateur. Un activiste radical est une personne qui se bat constamment pour amener des changements fondamentaux et qui utilise divers moyens tels que les manifestations, les boycotts, les rencontres alternatives, etc., et qui a généralement tendance à se méfier des personnes à la tête des institutions qu’elle souhaite voir changer. Un réformateur est content de travailler avec les personnes qui travaillent au sein des institutions qu’il souhaite voir changer, en utilisant l’outil démocratique et en œuvrant avec les structures existantes pour amener un progrès social ou politique.[2] 
4

Apprenez des choses sur l’activisme. Un des moyens les plus utiles et les plus inspirants pour s’investir davantage dans l’activisme est de lire énormément sur le sujet. Cherchez en particulier des livres écrits par des activistes éminents qui partagent leur savoir basé sur leurs expériences personnelles. Les livres mentionnés dans cet article sont un bon début. Puis lisez également beaucoup sur la cause en elle-même, à la fois pour mieux comprendre le contexte mais aussi pour apprendre les tactiques, les idées, les expériences, les succès et les échecs de ceux qui se sont déjà investis auprès de cette cause.

  • Lisez des livres qui peuvent vous apprendre à utiliser le pouvoir des médias. Ce genre de livre est indispensable pour mieux comprendre comment fonctionnent les médias et pour ne pas être naïf quant aux emplois du temps des représentants des médias. L’objectif de l’activisme est d’éduquer, de provoquer des prises de conscience, et d’amener les gens à se passionner pour un problème. Bien que vous puissiez faire cela seul dans une certaine mesure, notamment grâce à Internet, les médias peuvent être un outil inestimable si on sait s’en servir. Contactez des personnes qui savent comment produire des communiqués de presse, écrire des éditoriaux, et entrer en contact avec la presse.
  • Informez-vous sur la législation et le fonctionnement administratif et judiciaire de votre pays ou région. Tout activiste a besoin de savoir comment tirer parti du système législatif et changer efficacement les lois.
5

Choisissez votre méthode d’activisme. L’activisme peut s’exprimer de milliers de manières différentes, aussi demandez-vous de quelle manière vous pouvez utiliser vos capacités et vos ressources le mieux possible. C’est vous qui êtes le mieux placé pour décider comment atteindre vos objectifs, en combien de temps, et pour savoir si vous agirez seul ou non. Posez-vous les questions suivantes :

  • Souhaitez-vous agir seul ? Il n’a jamais été aussi facile d’être un activiste indépendant, parce que vous pouvez utiliser les forums, les vidéos, les photos, les sites Internet, les blogs, les réseaux sociaux et même la publicité pour transmettre et diffuser votre message. D’un autre côté, il peut être solitaire de s’impliquer seul dans une cause, et cela demande beaucoup de travail. Parfois vous risqueriez de remettre tout votre travail en question et de vous demander si cela vaut la peine de continuer.
  • Souhaitez-vous agir à plusieurs ? Vous pourriez rejoindre un groupe existant ou créer le vôtre et chercher des collaborateurs. Faire partie d’un groupe vous donne accès à plus de pouvoir, de ressources, de réseaux et de passion. C’est aussi une opportunité idéale pour travailler vos compétences de résolution des conflits et pour apprendre à travailler en groupe, des compétences qu’il n’est pas toujours facile de perfectionner ! Vous pourriez aussi collaborer avec d’autres personnes sans créer de structure permanente, par exemple en proposant à des collaborateurs de contribuer à un blog ou en créant un fanzine semestriel. [3]
  • Est-ce que vous souhaitez contribuer à votre cause en écrivant, en enseignant, en vous exprimant en public, en organisant des événements, ou à travers l’art ? Ou peut-être que vous savez créer des sites Internet, des blogs ou des podcasts ? Évaluez vos compétences de manière réaliste, ainsi que vos ressources et votre temps disponibles.
6
Soyez prêt à vous investir sans voir vos efforts récompensés immédiatement. Très souvent, les activistes travaillent pendant des années sur un projet sans voir arriver le changement qu’ils souhaitent. Les lois, les normes sociales et d’autres facteurs peuvent rendre compliqué un changement immédiat.
Il est sage de comprendre qu’il est possible que vous passiez votre vie à préparer le terrain pour un changement éventuel, mais que vous ne pourrez peut-être pas assister au changement lorsqu’il arrivera. En comprenant cela vous éviterez d’être frustré, découragé ou amer par rapport à votre cause.

>> Partie 2 sur 3: Faire entendre votre voix

>> Partie 3 sur 3: Devenir un leader

Conseils

  • Soyez créatif ! L’activisme ne concerne pas seulement les gros événements. Un blogueur peut être activiste à travers ses écrits, les professeurs peuvent faire preuve d’activisme en encourageant leurs élèves à remettre en question leurs croyances, les artistes peuvent laisser des œuvres d’art vandales engagées à travers la ville, les personnes douées en informatique peuvent créer un web-zine, etc.
  • Lorsque vous travaillez à plusieurs, considérez les besoins du groupe. Soyez prêt à faire des compromis sur des détails, voire même sur certaines de vos valeurs fondamentales.
  • Apprenez à récolter de l’argent. Bien que vous puissiez évidemment être activiste à vos frais, peu de formes d’activisme ne demandent aucun moyen financier. Les artistes ont besoin de matériel, les blogueurs ont besoin de payer leur hébergeur, les manifestants ont besoin de bannières et de panneaux. Certaines formes d’activisme peuvent même être éligibles pour des bourses, si vous savez comment écrire un projet.
  • Une organisation solide à tous les niveaux assurera que tout se passe bien. N’oubliez pas de documenter vos étapes, d’ajuster vos plans au fil du temps, et de communiquer fréquemment.
  • Envisagez d’utiliser des marchandises pour récolter plus d’argent si votre activisme prend la forme d’un gros événement. Vous pouvez faire imprimer des t-shirts, organiser une vente de pâtisseries ou vendre des livres en rapport avec la cause que vous soutenez.

Avertissements 

  • Soyez conscient des conséquences si vous songez à vous engager dans des actes de désobéissance civile. Gardez les coordonnées d’un avocat sur vous si vous pensez que vous risquez de vous faire arrêter.
  • Soyez attentif aux signes de discrimination au sein des cercles activistes. Malheureusement, il est très courant de voir des individus qui se battent pour une cause se placer en position de supériorité par rapport à d’autres. On peut par exemple voir des signes de sexisme au sein de groupes de défense des droits homosexuels, ou de racisme au sein de groupes féministes. Ne laissez jamais du racisme, du sexisme, de la misogynie, de l’homophobie, etc. se développer au sein d’un groupe. Accordez de l’importance aux besoins des autres, et soyez ouvert d’esprit en écoutant les problèmes que vous n’aviez pas pris en considération. Rendez vos événements accessibles, et renseignez vous pour savoir comment créer un espace sûr si vous n’êtes pas familier avec ce concept.

Éléments nécessaires 

  • Des informations sur les actions déjà menées autour de la cause qui vous tient à cœur
  • Des livres sur l’activisme
  • Des ressources (du temps, de l’argent, du matériel)
  • Un accès à Internet