Le pays de José Eduardo Dos Santos est devenu une véritable terre des damnés pour les guinéens qui s’y aventurent. Assassinats, rackets, détention… voilà autant de maux auxquels ces derniers font face et bien malheureusement, devant l’indifférence coupable de Conakry.

Le dernier cas en date est l’assassinat d’un jeune conducteur de taxi-moto ce mardi 1er mars 2016 aux environs de 11 heures à Boiffé(Kaprego) dans la capitale angolaise, selon Radio Fouta Djallon internationale. Vaille que Vaille, nos confrères effarés tentent de survivre dans ce semblant l’eldorado dirigé par un despote pétrolier entretenant selon nos médias, de bonnes relations avec le professeur Alpha Condé(http://guineenews.org/les-liaisons-dangereuses-dalpha-conde-et-leur-comp…). Un guinéen hors des frontières guinéennes demeure guinéen. Une mort injuste interpelle-t-elle nos gouvernants ? Trop de confrères ont perdu la vie de manière ignoble. Nous voulons que ça cesse immédiatement. Signons massivement cette pétition afin de faire d’avoir au gouvernement guinéen, combien de fois nous nous soucions de nos soeurs et frères en Angola.

 

Signez : http://goo.gl/zinzk2

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je suis guinéen vivant a luanda ce qui se passe ici est déplorable j’aimerais juste que vous sachiez une chose la quasi-totalité je dit bien la quasi-totalité des meurtres d’ici sont perpétrés par nos concitoyens donc pour que sa cesse il faudrait qu’on cherche l’origine merci….

LAISSER UN COMMENTAIRE